Cabaret NoNo
Dîner spectacle
de Marion Coutris, Serge Noyelle et Marco Quesada

5, 6, 7, 10, 12, 13 et 14 octobre 2017

à 20:30

tarif : 55€ (tarif réduit 50€)


 
   

Mise en scène Serge Noyelle
Texte Marion Coutris
Musique Marco Quesada

Avec
Rémy Brès, Estelle Chabretou, Justine Chabot, Marion Coutris, Isabelle Dauzet, Flavio Franciulli, Chloé Gonzales, Caspar Hummel, Gérard Martin, Grégori Miege, Jeanne Noyelle, Serge Noyelle, Patrice Pujol, Shad Reis, Noël Vergès

Musiciens
Patrick Cascino, Didier Lévèque, Magali Rubio, Marco Quesada

Né du rêve d'une troupe de théâtre de fabriquer un grand cabaret poétique, libre, spectaculaire, comme aux origines du genre, quand la danse, l'écriture et le théâtre venaient à la rencontre des usagers des cafés et autres lieux nocturnes, des bouges.
On boit un verre, on rit, on écoute, on dîne, on s'émerveille.
Le Cabaret NoNo est aussi le récit fantaisiste de cette famille burlesque de saltimbanques et de musiciens, mal assortie, indissociable, tendre et cruelle. Les personnages du Cabaret NoNo sont comme les figures d'une entreprise de spectacle bousculée par les nécessités du jour et les ambitions de la nuit. Il faut faire tourner la baraque. Et c'est ce petit monde qui tourne autour des spectateurs attablés, au dessous d'un grand lustre de 3666 glaçons, racontant le vaste monde, et puis rien.
Carrousel un instant suspendu où même le temps est tordu. Des images qui s'attardent à la tombée de la nuit, quand les convives d'un banquet éclaté lèvent leur verre.
Ça boîte avec grâce, ça pleure, mais avec élégance.
C'est un peu ça : NoNo.
Toile impressionniste d'où se détachent des tableaux spectaculaires, incongrus, musicaux, des rencontres, des flashs, le Cabaret NoNo est construit comme une lanterne magique où se succèdent des visions picturales, ancrées dans un imaginaire bigarré, où se bousculent les mots et la musique, comme une fête noctambule empreinte de rire et de gravité. Qui se perd dans les bulles d'une coupe de champagne.
Alors le patron de ce bazar entame une danse d'adieu pour un cheval absent. Une valse lente. C'est fini.
C'est NoNo.
Si, si.
NoNo.

« Décalé, magique. Bienvenue chez les NoNo pour 2h30 d'enchantement »
ELLE

« Une explosion d'images, une puissance visuelle inouïe «
LE FIGARO

« Le théâtre prend des odeurs de sciure et de champagne renversé, que les jeunes femmes en bas résille et les travestis barbus suffisent à faire oublier : c'est beau. »
LIBERATION

« Décor magique entre débine berlinoise et cirque impudent, derrière le rouge d'un rideau se dévoilent des tableaux poétiques et drôles. »
LA TERRASSE

« Serge Noyelle invente des univers singuliers, mélange d'images sauvages et poétiques, exubérantes et frénétiques, à l'image de ce cabaret Nono. »
L'EXPRESS MAG

« Déferlante NoNomania : une aventure complète et singulière, un rythme qui ne faiblit pas. Les saynètes se succèdent, visuelles, très esthétiques, et pas dénuées de fond. Liées entre elles par les très beaux textes de Marion Coutris. Poignant mais jamais triste. »
LA PROVENCE

« Serge Noyelle est un homme d'excès aux rêves et aux images outrés, qui mène son théâtre au rythme de ses coups de cœur, de ses fantasmes, de ses visions. Au Cabaret NoNo règne ce désir fou de faire théâtre de tout, de rien. Alors tout devient magique, tout, peu à peu, devient émotion. »
TELERAMA

Production Théâtre NoNo –Styx Théâtre
Coproduction-Théâtre de Châtillon, Le Merlan SN